jeudi 12 avril 2012

L'Ursaab s'est envolée du Musée de Trollhättan!


La première (voiture) Saab ou Ursaab, est le premier véhicule expérimental de Saab. Il a été développé de 1944 à 1946, dans un hagar à Linköping. Ce sont en fait trois véhicules expérimentaux portant les désignations "92.001", "92.002" et "92.003". Ce numéro 92 est un nom de code utilisé par Saab pour désigner ses projets aéronautiques.

1944, nom de code du projet :"Saab 92.001".
Face aux réticences du management de Saab à la vision du prototype,
Ljungström  déclara en 1946 : "si on peut économiser 100 litres de carburant par an,
cela n'a aucune importance qu'elle ressemble à une grenouille"

Pour vous situer à l'époque la proximité réelle avec la branche aviation du groupe Saab, la Saab 92001 succède tout simplement au Saab 90 Scandia et au Saab 91 Safir, deux avions civils.

le premier avion civil de Saab : le "90 Scandia"
issu du projet "90.001 SE-BCA" en 1944

Revenons quelques années en arrière...La menace d'une autre guerre mondiale se faisait sentir dès la moitié des années 1930 et la nécessité d'une défense forte aussi pour la Suède. Si la guerre survenait à nouveau, les forces armées suédoises ne pourraient plus s'appuyer exclusivement sur l'achat d'avions de combat étrangers. La Suède décida donc de fabriquer ses propres appareils et c'est ainsi qu'en 1937 a été créée la SVENSKA AREOPLAN AKTIEBOLAGET, "SAAB", dont la première mission était de fabriquer des avions de combat pour l'armée de l'air.

Mais lorsque la Seconde Guerre mondiale tira à sa fin, Saab a réalisé que la demande pour des jets de combat allait diminuer. En 1944 ont été donc lancés trois projets d'avions conçus pour des temps de paix : un avion de passagers le Saab 90 Scandia, un avion de transport et d'entraînement avec le Saab 91 Safir et, et, et?...


... Enfin, oui, la Saab 92, sur un nouveau marché, qui sera la première voiture - tadaaaa! - née des ateliers Saab.

Le projet 92.001 a impliqué seulement 20 personnes dirigées par l'ingénieur Gunnar Ljungström et le designer Sixten Sason qui a dessiné l'Ursaab et la Saab 92. Un modèle à l'échelle 1:10 a été testé en soufflerie à l'Institut suédois royal de technologie et a donné un coefficient de traînée Cx de 0,32, un chiffre impressionnant, même pour les normes d'aujourd'hui.


Les plans préliminaires pour le corps de la voiture ont été achevés en janvier 1946 et un modèle à grande échelle poli au cirage à chaussures noir (sic), a été achevé le 15 Avril. Le modèle grandeur nature a été observé avec certaines réserves par le management de Saab mais Ljungström soutenait ceci : "... si l'on peut économiser 100 litres de carburant par an, cela n'a acune importance qu'elle ressemble à une grenouille". D'où notre vénérable adage saabiste : "la forme suit la fonction" ;)

Au commencement du projet 92, le directeur d'étude Bror Bjurströmer analysa les contraintes de départ, puis donna le cahier des charges technique :
  • Châssis monocoque autoporteur (solidité)
  • Masse maximale de 800 kg
  • Traction (tenue de route sur neige)
  • Moteur 2 temps (économique) en position transversale (sécurité)
  • Finesse aérodynamique (économie d'énergie)

N'ayant aucune expérience en ingénierie automobile, la légende ajoutant même que seuls deux ingénieurs possédaient le permis de conduire, l'équipe démarre par une campagne de documentation discrète, le projet étant secret. Des visites infructueuses sont d'abord effectuées à IK Nyköpings Automobilfabrik, qui ne faisait que de l'assemblage. La documentation publique existante n'offrait pas davantage d'informations, tout au plus une description de concepts d'avant-guerre. L'équipe s'oriente alors vers l'analyse directe, en achetant et décomposant divers modèles existants : Opel Kadett, VW coccinelle, Hanomag, DKW… Les éléments sont testés, comparés, seuls les meilleurs étant retenus pour le prototype.

Dès ses origines, Saab s'est distingué. L'histoire veut que sur 20 ingénieurs recrutés pour le projet, certains étaient directement issus de l'aéronautique et les connaissances techniques des autres en matière de construction automobile était assez peu étendues. C'est cette innocence première qui a soufflé dans les ateliers de Linköping l'histoire de Saab Automobile et sa culture d'entreprise "think different". Traction avant et chassis monocoque n'étaient pas du tout une évidence technique pour l'époque.
Gunnar Ljungström, ingénieur en chef chez Saab passe une entrevue avec un candidat pour un nouveau post.
Ljungström: "Avez-vous déjà conçu une voiture?
Le candidat à l'emploi: - Non, monsieur, mais je peux dessiner une aile d'avion.
Ljungström: - Parfait, vous êtes embauché!"
Lors de l'été 1946, le corps du premier prototype était prêt. Il abritait un moteur transversal de 18 cv (13 kW) à deux cylindres et deux temps. A l'hiver de 1946, un journal suédois a indiqué que l'Ursaab avait "... défié tous les efforts de son pilote pour la détruire."

En 1947, le site de Trollhättan a été transformé pour permettre la construction de voitures et de ceux qui travaillent sur le projet de 92 déplacé de Linköping.

Les voitures jumelles dénommées 92.002 et 92.003 ont été conduites sur tous les types possibles de surfaces routières et avec la 92.001, elles cumulèrent plus de 530.000 km - l'équivalent de 13 voyages autour du monde. C'était, là encore, l'aube de la rigueur des tests de fiabilité mécanique dont la culture d'entreprise de Saab peut s'enorgueillir et dont, 40 ans plus tard, la célèbre épreuve de la piste de Talladega pour la Saab 9000 en 1986 s'est fait l'écho médiatique...

Le 10 Juin 1949, après des tests approfondis de 20 prototypes de pré-production 20, le lancement commercial de la Saab 92 a été annoncé à la presse et au public à Trollhättan.
____________________


Aujourd'hui, l' UrSaab se trouve encore dans le musée Saab à Trollhättan. Stop! Elle a disparu! ^^ Oui, l'Ursaab est repartie à Linköping! Pas-de-panique, Eh eh eh...

Si l'Ursaab a effectivement quitté son Musée à Trollhättan, c'est pour aller participer temporairement aux festivités des 75 années de la création du groupe SAAB AB qui expose son histoire au Musée de l'armée de l'Air à Linköping.

La Saab 92.003 dite "UrSaab" à côté du Saab 91 Safir,
en ce moment au Musée de l'Armée de l'air à Linköping,
pour les 75 ans de SAAB AB

C'est un intérêt historique pour SAAB AB, le groupe de défense aéronautique suédois que de pouvoir retrouver en ce moment, pour son 75ème anniversaire, la première voiture que ses ingénieurs aient conçu.

Mais c'est surtout un symbole magique pour Saab Automobile AB qui, bien que coupée en ce moment-même de son droit de vivre par ses anciens propriétaires, retrouve là-bas dans cette exposition à Linköping, ses racines, sa place, son souffle, son acte de naissance. Comment ne pas voir dans ce retour à la source un désir de continuer l'aventure, n'est-ce pas?

L'exposition de l'histoire du groupe de Défense aéronautique suédois SAAB AB se terminera dans un mois.

_____________________
  • Site du musée de l'Armée de l'Air à Linköping ici
  • Source pour le résumé de l'histoire de l'Urssab : Saabmuseum.com
  • English article about the 75th anniversary  of Saab Ab celebration in LKP on Saabworld

11 commentaires :

  1. Retour dans 2 mois ?!?!
    Mince donc on ne la verra pas lors de notre visite au musée dans 1 mois et demi :o(((
    C'est loin de Trollhatan Linköping ?
    A+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai ma réponse : 283 km !!!! donc foutu pour le proto originel :o(

      Supprimer
    2. Pourquoi retour dans "deux mois"?L'expo de finit le 13 mai, non?

      Supprimer
    3. "L'exposition de l'histoire du groupe de Défense aéronautique suédois Saab AB se terminera dans UN mois."

      Ouuupppsss, autant pour moi j'avais lu deux mois au lieu de un mois à la fin de ton post.
      Je suis pas du matin moi ;o)

      Donc super on prendra plein de photos et vidéo ;o)
      J'espère qu'ils mettrons pas trop de temps pour la rapatrier et la ré exposé au musée SAAB.

      A+

      Supprimer
  2. Éric oui elle sera de retour pour notre venue ! J y ai pense en lisant l article de Rémi hier soir.

    RépondreSupprimer
  3. Faudra quant-même que vous rencontriez du monde là-bas. TimR parle un peu français...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux les contacter Rémi ?

      Supprimer
    2. Je vais vois si je peux vous rameuter du monde. Reste plus que la méthode "easy english" à apprendre. Et vite! ;)

      Supprimer
    3. Rémi, un bon traducteur sur iPhone pour moi et sous androïd pour Éric ( monsieur n aime pas la pomme ) devrait nous aider un peu, et des cours accélères pour le 9 juin. :-) ce serait sympa de récupérer des mails.

      Supprimer
  4. Ce serait avec grand plaisir, c est vrai que l'on pourrait les contacter et cela ferait quelques belles photos souvenirs et de belles rencontres. C est avant tout une aventure humaine, éric on en parle ce week-end. Saabvabien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK Olivier, on voit comment faire ;o)

      Supprimer