jeudi 10 octobre 2013

Le démarrage de la production en série se rapproche de plus en plus de NEVS

Saab Series Production start'up is closer and closer to NEVS



Ce que NEVS ne dit pas, NEVS peut le faire quant-même. Ce que NEVS dit, NEVS le fait.

C'est du "Rémi" certes... Reconnaissons que quelques soient nos souhaits pour nous les conducteurs de Saab en Europe, même si le marché de NEVS sera d'abord la Chine, une chose est certaine: nos interlocuteurs de Trollhättan sont fiables, ils savent ce qu'ils font et où ils vont au-moins pour les deux prochaines années. Ils sont partis de zéro ou pas loin avec les vestiges très amoindris d'un héritage magnifique. Aujourd'hui, douze mois après le rachat de l'usine, NEVS est déjà parvenu à convaincre 400 fournisseurs. Parmi eux, certains ont déjà le pris le bouillon - une (sous GM) voire deux fois (sous SPYKER); NEVS a donc les bons arguments et ceux-ci ne sont pas que médiatiques, c'est sûr!
On ne va pas bouder son plaisir puisque le repreneur de la marque Saab nous donne ce soir un nouveau signe - discret - de ce qu'ils se préparent, vraiment, à faire...

Voici l'article paru ce jour dans P4Väst

La société a commandé des pièces à plusieurs centaines de fournisseurs afin de commencer à produire des voitures Saab. Dans les prochaines semaines les contrats seront finalisés avec tous les fournisseurs, a déclaré le Directeur des achats, Per Svantesson, à P4 Väst. L'objectif est de relancer la production à la fin de cette année.

"Nous avons passé commandes à plusieurs centaines de sous-traitants et nous allons continuer à commander très massivement dans les prochaines semaines, explique Per Svantesson à P4 Väst."

- Où en sont les négociations avec les sous-traitants?

"Elles avancent et elles avancent très bien. Nous avons environ 400 sous-traitants avec
Per Svantesson,
Dir. des Achats de NEVS
lesquels nous pouvons maintenant envisager de travailler avant la fin de l'année. Aujourd'hui, nous avons encore quelques fournisseurs avec lesquels nous avons un certain nombre de questions en suspens à régler dans les prochaines semaines, mais, à part cela, tout se passe bien."

L'objectif est toujours de commencer la production en série dans l'usine de Trollhättan "Stallbacka" avant la fin d'année. Il faut environ 2 000 éléments pour construire le modèle 9-3 et ils seront livrés par quelques 400 fournisseurs. Jusqu'ici NEVS a signé des accords avec la quasi-totalité d'entre eux, seulement une douzaine demeurent. Les contrats doivent être achevés dans les six à huit semaines, selon Svantesson.

NEVS a construit 15 voitures dans le cadre d'une production d'essai pour s'assurer que l'usine fonctionne correctement. Mais les voitures ne contiennent pas tous les éléments de la future voiture qui sera produite en série.

NEVS va d'abord à produire une version revue de la Saab 9-3, pour ensuite l'année prochaine lancer la première voiture électrique. Au démarrage, la société se concentrera sur le marché chinois. Le redémarrage de la production serait comme une victoire pour les sous-traitants suédois. En pratique, NEVS utilisera davantage de fournisseurs suédois dans sa 9-3 par rapport à ce que Saab Automobile AB faisait sous l'ère GM, explique Svantesson.

"Je pense que nous allons voir un nombre croissant de fournisseurs suédois souhaitant travailler pour NEVS."
Il dit en même temps que NEVS souhaite réduire le nombre de fournisseurs.
"Un objectif clair que nous nous sommes fixés est de consolider notre entreprise afin que nous puissions faire plus et mieux avec moins de contrats fournisseurs à gérer, souligne le Directeur des achats de NEVS, Per Svantesson."



You can read this news in english on Saabsunited here.

3 commentaires :

  1. C'est bon ça, c'est qui qui va gagner Rémi ;o)

    RépondreSupprimer
  2. Vous pourrez mettre la bouteille au frais dans un moins environ... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute façon ce sera un plaisir ;o)

      Supprimer