samedi 14 avril 2012

Les titres de ce vendredi : Edition spéciale Griffon et Saab France (MàJ)

Friday's Snipets : Saab Griffin and Saab France Edition



L'optimisme concernant l'avenir de l'enseigne commerciale "Saab".

Hier, je vous parlais de la présence notoire de la Saab 92 au 75ème anniversaire du groupe de Défense et d'aéronautique Saab AB. Et ce symbole n'est sans doute pas du tout un hasard...

TTELA a rapporté en effet ce vendredi matin que Kent Hägglund, administrateur désigné de Saab Automobile en liquidation, a exprimé son sentiment optimiste concernant la possibilité de l'utilisation de la marque "SAAB" [par le futur repreneur].
La question en ce qui concerne l'exploitation de la dénomination commerciale "Saab" devient désormais plus essentiel maintenant que les offres finales ont été faites.   
Le logo de Saab, le symbole classique du Griffon et surtout le nom de marque "Saab" peuvent être d'une importance considérable pour un acheteur potentiel, encore plus depuis que les parties sont sur la voie de la fin du processus de rachat. En substance, SAAB AB et SCANIA (co-propriétaires de la marque "Saab") ont choisi Kent Hagglund pour discuter sur ces sujets.

L'approbation de ces sociétés est nécessaire pour que le nouvel acquéreur puisse utiliser le nom de la marque Saab et le logo au Griffon .

Hagglund rapporte à TTELA que le travail a été intense jusqu'à ce stade de mardi dernier et que cela va aller en s'intensifiant désormais. Hagglund reste donc optimiste pour une solution.
 "Je l'ai dit depuis le début que selon moi ce problème pourra être réglé avec les administrateurs, Saab AB, Scania et l'acheteur potentiel."   
Bon, je crois qu'on peut dire pour une fois que l'administrateur est pratiquement sorti de sa réserve d'usage pour nous donner là un message clairement positif, non? :)

Read these news in english on Saabsunited.com and life with Saab

_________________
[MàJ : j'ai corrigé les erreurs factuelles de l'article à la demande pressante de vénérables saabistes ;) ]

L'optimisme aussi concernant Saab Parts AB et le réseau SAV en France.

Cette information était officieuse jusque là, mais comme elle vient de sortir publiquement sur le net, je considère que nous pouvons désormais vous en parler. Ce soir (vendredi), je me contenterai de vous rapporter l'article de journalauto.com qui en fait état, mais je vous promets de vous en dire plus et de le commenter très bientôt, ok? ;)
Saab France était une succursale de Saab Automobile AB. En conséquence, Saab France n'est plus, mais...:

Les lettres de licenciements sont arrivées en janvier dernier chez les 9 salariés que comptait encore Saab Automobiles France, avec un préavis dont l’échéance s’est close le 1er mars dernier. Les employés ont ainsi quitté les locaux qu’ils occupaient au sein du siège de General Motors à Argenteuil (95). [Non! Le siège de la succursale française de Saab Automobile était à Rueil Malmaison depuis déc. 2010 et n'avait plus de lien avec GM France] La filiale de distribution parisienne [Saab Rive Gauche était une société fille de Saab Automobile AB mais elle ne distribuait à proprement parler que pour ses clients: rappelons que depuis fin 2009, tous les distributeurs sont devenus indépendants et achètent aussi bien les VN que les PR directement auprès de Saab en Suède, NDLR] baissant quant à elle pavillon. C'est le groupe Chapat qui reprend les locaux [de Saab Rive Gauche donc, rien à voir avec le département "Saab France" de Rueil] ainsi qu’une partie des effectifs, afin d’y exploiter Kia très prochainement [et j'ajoute ici tout de suite, avec un engagement de continuer à exploiter le SAV à Kia/Saab Rive Gauche, ce que je sais de source sûre]
Aujourd'hui, Saab France n’est donc plus. Pour autant, les anciens distributeurs de la marque dans l’Hexagone n’ont pas tout à fait décroché le panneau de leurs affaires.  
“Les contrats RA [réparateurs agréés] n’ont pas été dénoncés. Ce sont des CDI liant les investisseurs à Saab Parts, division PR [pièces de rechange] rentable et non touchée par la faillite de Saab AB”, précise Philippe Van Der Meulen, ancien directeur des ventes et du marketing du constructeur en France, actuellement en train de mettre sur pied une structure pour le commerce PR. 
“L’activité après-vente du réseau n’a pas cessé. Les approvisionnements se font toujours et s’améliorent même de semaine en semaine”, confie Philippe Van Der Meulen.  
Les 51 réparateurs agréés sous contrats avec la marque suédoise en France (...) continuent ainsi de faire tourner leurs ateliers. Et ce n’est pas anodin. Notons, en effet, que le parc total de Saab en France est estimé à 44 000 véhicules et que le parc roulant 5-7 ans, celui qui intéresse le plus les opérateurs, se situe quant à lui entre 16 000 et 18 000 véhicules. 
La future structure, dont le nom n’est pas encore connu, devrait ainsi débuter ses activités sous trois semaines...
Lire l'article en entier sur le journalauto.com
The second good news is in fact about Saab France and especially about the future of After Sales Market. Philippe Van Der Meulen has given an interview to journalauto.com .

He says that around 44000 Saab cars are on the road in France. He recalls that Saab Parts is on its feet with a profitable business plan which explains that the After Sales Agreement with the 51 Saab official garage are still valid and will be as long as necessary.

Delays of furnishing are shorter and shorter and everything is about to go in the right direction. If the daughter of Saab which used to import cars has been in bankruptacy, PVDM underlines the fact that every dealers is able to order directly from Saab Parts.

But to make things easier in the near future, a new structure, a new french company is now about to be officialy launched for France After market as well as for the future of Saab cars importation if and when Saab Automobile Sale process will be over soon with a new owner, he hopes.

30 commentaires :

  1. De bonnes nouvelles ;o) en attendant le nom du repreneur et de son prjet pour SAAB.

    A noter que Philippe Van Der Meulen, n'est pas ancien directeur des ventes et du marketing mais ancien PDG de SAAB France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Techniquement non puisque Saab France était juste un établissement de la société suédoise Saab Automobile AB qui avait pour PDG Victor Muller jusqu'au 19 décembre dernier...
      En pratique, c'était bien le manager du département France de Saab Automobile.

      A propos de confusion, je crois qu'il n'y a jamais eu de filiale d'importation autre que Saab Rive Gauche, mais les autres distributeurs étaient directement sous contrat avec Saab Automobile AB pour l'achat de VN et Saab Parts pour les PR.

      Les anciens ou toujours actuels membres de Saab France qui nous lisent me corrigeront si je dis des bêtises...

      Supprimer
  2. Merci Rémi pour ces bonnes nouvelles ;-)
    Ça fait toujours plaisir à lire.....
    J'ai l'impression de me retrouver à l'éPoque à laquelle j'étais sur mac et que tout le monde rigolais et me disait : tu passés quand au PC?

    RépondreSupprimer
  3. J'espere que la suite sera du même ordre pour SAAB ;-)
    Philippe jouanno

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pitié pas d'assimilation !!!
      J'espère que SAAB ne sera jamais une marque de fashion victim dirigé par un gourou.
      Si nous achetons des SAAB c'est pour autre chose que de faire frime et d'avoir le dernier objet à la mode comme ces milliers de gens qui achètent le dernier gadget portant une pomme parce que c'est tendance.
      Restons s'il vous plait dans le monde de l'originalité de l'innovation et de la différence. Il y a déjà assez de marques pour satisfaire ce type de besoin et y connecter son gadget à la mode pour aller au Mc do !

      GRIFFIN UP !

      Supprimer
    2. Eric, je pense que tu voulais répondre à Mister Mac'Intosh. Moi je trouve que la comparaison tient la route entre la "philosophie" Mac et Saab ;) Jusqu'à l'I-phone, la Pomme de Steve Jobs faisait figure d'originalité. Un peu de snobisme aussi, mais quoi : tu vas pas me dire qu'il n'y a pas une pointe de snobisme dans le fait de rouler en 900 classique pour un architecte.

      Supprimer
    3. Tout à fait Rémi, je te suis.
      Par contre pour le snobisme je ne sais pas je suis pas architecte ;o)))
      En tout cas ça a plus de classe qu'1 iPhone, iPad, iPod aïe aïe ;o)

      Supprimer
  4. Rémi + 1 je suis d accord avec toi, sur la relation saab et Apple. Éric est un irréductible :-) Olivier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C est peut être moins vrai pour Apple qui fait dans la production de masse et qui a perdu de son originalité, on peut souhaiter à saab la même force marketing pour l avenir :-) Olivier

      Supprimer
    2. Tu es corrompu Olivier tu as une pomme plate dans ta poche ;o))) LOL
      Mais je te pardonne tu sers un excellent pomm...ard ;o)

      Supprimer
    3. Je suis de formation graphique et vu mon âge, j ai commencé sur Mac. Alors oui c est de la que vient le " think different" d ou ma saab addiction:-) Et je confirme Rémi, il a un wine phone de qualité Monsieur Éric, avec toutes les mises à jour. (rire) Olivier

      Supprimer
  5. Réponses
    1. alors là je vote pour ;o))
      Bon on s'égare là
      A+

      Supprimer
  6. Bonjour,

    Moi je ne connaissais pas SAAB Il y a 3 ans, mais depuis que je suis montée dans une SAAB 93 il y 18 mois je suis tombée amoureuse.
    Je ne peux même pas imaginer que cette marque prestigieuse puise disparaître.
    Cette voiture à une histoire, une âme et surtout des vrais passionnés.
    Merci a tous mais surtout à RÉMI pour cette lutte.


    PS : moi j ai un iPhone 4, je trouve ce produit vraiment exellent mais je veux bien l échanger contre une SAAB.

    RépondreSupprimer
  7. Vite qu'on en finisse (positivement naturellement !!..).
    Pour la comparaison avec Apple, SVP si vous connaissiez cette société (et son ex gourou...) je ne souhaiterai pas à SAAB une telle déchéance morale, mais pour ce qui est de la réussite du marketing c'est un autre sujet. Effectivement, on pourrait souhaiter (fantasmer) sur un tel exceptionnel retournement de situation (je rappelle qu'Apple était au bord de la faillite il y a peu...). Mais on s’égare c’est vrai.
    J’ai en fait a la base une question :
    C’est quoi ces histoires avec BMW (d’où les bruits sur une reprise à une époque), avec ce truc de 54 moteurs prêtés, égarés, etc… et qu’ils auraient peur que cela tombe à la concurrence ??...

    RépondreSupprimer
  8. Eh bien c'est un peu la nouvelle du jour et j'ai l'impression que personne n'attendait BMW dans les discussions du jour . Pour l'instant on en sait pas plus mais BMW n'est pas là par hasard et leurs représentants ont surement de bonnes raisons d'être là .On se souvient des accords passés entre les 2 marques autour du bloc 1.6L qui devait équiper les futurs modèles .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du nouveau concernant BMW je croyais que c'était une fausse rumeur répendu par SU ;o)
      De quoi s'agit il exactement ?

      Supprimer
  9. La nouvelle a été rapportée par differents medias suèdois

    RépondreSupprimer
  10. Éric va sur su à propos de BMW qui réclame ses moteurs, de peurs qu ils partent à la concurrence, saabvabien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien vu sur SU tu as le lien Olivier ?

      Supprimer
    2. Bonjour Eric - et aux autres aussi ;)

      Voici :

      Issu de :
      http://www.saabsunited.com/2012/04/controversial-meeting.html#more-39587

      In the text :
      "Several of the creditors have sent representatives to the meeting, on is no other than BMW. According to TT, lawyer Susanna Norelid is representing BMW which has a claim at Saab for about 25 million SEK. This claim stems from the 54 engines that were sent to Saab in the autumn of 2010. They were sent there for testing and development, but now BMW wants these engines returned.
      - they are not part of the bankruptcy documentation so we really don’t know where they are and BMW are concerned that these engines could fall into the hands of another manufacturer."


      En Français (Google trad.) :
      "Plusieurs des créanciers ont envoyé des représentants à la réunion, le n'est autre que BMW. Selon TT, avocat Susanna Norelid représente BMW qui a une réclamation à Saab pour environ 25 millions de SEK. Cette affirmation découle des 54 moteurs qui ont été envoyés à Saab à l'automne de 2010. Ils ont été envoyés là-bas pour les tests et le développement, mais maintenant BMW veut que ces moteurs retourné.
      - ils ne font pas partie de la documentation la faillite afin que nous ne savons pas vraiment où ils sont et BMW craignent que ces moteurs pourraient tomber entre les mains d'un autre fabricant."


      Bonne journée

      Supprimer
  11. Réponses
    1. Oui, enfin on a juste passé l'info dans le post d'hier mis à jour. Pffff

      Supprimer
  12. Merci à tous j'ai fini par trouvé ;o) Donc en fait la seule raison de la présence de BMW est seulement motivé par la récup de leur moteurs :o(

    RépondreSupprimer
  13. Désolé je n'ai pas pu vs répondre avant, mais je vois que certains ont trouvé l'article sur Sabb united.com
    http://www.saabsunited.com/2012/04/controversial-meeting.html#more-39587

    RépondreSupprimer
  14. Apparemment, il y a encore des vestiges de Saab dans la concession de l'Avenue de Suffren. Mais j'ai du mal à croire que des clients soient passés d'une 9.3 à une Optima:
    http://en-voiture.blog.leparisien.fr/archive/2012/09/17/kia-suffren-concession-coree-saab.html

    RépondreSupprimer